Un an de retraite

Pendant un an, je me suis plongée dans le quotidien d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes : un EPHAD. La résidence de l’Abbaye à Saint-Maur-des-Fossés (94) m’a ouvert ses portes pour que, régulièrement, je vienne à la rencontre de ses résidents et raconte la vie qui passe. Ici pas de blouse pour le personnel, pas de chambre mais des logements avec les meubles des résidents et une multitude d’activités pour que la maison de retraite ne soit pas un mouroir et que l’autonomie de chacun soit préservée au maximum.

 

Ce travail est une commande du journal La Croix qui a publié un épisode par mois pendant douze mois en 2017/2018.

voir les images
Accompagnée de ses deux filles, Jackie fait sa pré-admission à la résidence. Mounia, adjointe de la responsable des résidents, se charge de la visite. Jackie aura ensuite 48 heures pour prendre sa décision.Les filles de Jackie prennent les mesures de la pièces pour voir si certains meubles peuvent y entrer. Ici on ne parle pas de chambre mais de logement. Le directeur Pascal Champvert insiste tout particulièrement là-dessus. Chaque résident amène ses meubles et ses affaires pour aménager son espace personnel. Andrée Tesse est arrivée dans la résidence avec son chat Pepsy. Les animaux domestiques sont acceptés. Ils font même partie du projet d'établissement. Ils résident dans la chambre de leur maître ou maîtresse.Monsieur et madame Vernette sont arrivés ensemble à la résidence en juillet 2016. Ils sont mariés depuis 63 ans. Tous deux espèrent retourner vivre dans leur maison prochainement, quand monsieur Vernette sera remis sur pied.Bernard et Simone Weber partagent une chambre commune. Ils sont mariés depuis 65 ans et sont entrés ensemble à la résidence. La maladie d'Alzheimer de madame Weber demandait un suivi plus important. Monsieur Weber veille quotidiennement sur sa femme. Il est très impliqué dans la vie de la résidence.Monsieur et madame Weber participent à l'activité tir à l'arc. 
La résidence compte 209 personnes accueillies.Andrée Tesse va avoir 100 ans. Pour fêter l'évènement, sa famille a décidé d'organiser une fête et un repas au sein de la résidence en avril prochain. Pour s'y préparer, Andrée s'est mise au régime : elle espère bien rentrer dans la jupe qu'elle s'est commandée pour l'évènement.Nicole adore danser. Au café gourmand animé par Kiki l'accordéoniste, elle s'en donne à coeur joie.La résidence se veut la plus ouverte possible sur l'extérieur. Un salon de coiffure ouvert à tous mais aussi un thêatre permettent que les habitants de Saint-Maur entrent et viennent échanger au sein de la résidence.Léo se balade le long de la Marne deux fois par jour. Dès qu'il arrive sur le ponton, canards et pigeons se dirigent vers lui. Ils sont habitués à ce qu'il leur donne à manger.Décembre. Chaque année, le service animation organise un marché de Noël au sein de la résidence ouvert au public. 
Maria, responsable du service animation, gère le stand crêpe avec son équipe. C'est elle qui organise l'évènement tous les ans.
Andrée et Christiane sont amies depuis quatre ans. Leur première rencontre a eu lieu dans l'ascenseur. Andrée s'est dit : « Elle n'a pas l'air aimable celle-là. Elle me rappelle ma mère, un vrai général.»  Curieusement, cette ressemblance plutôt austère a attiré Andrée vers Christiane. Depuis, tous les jours à 18h45, elle passe dans sa chambre et elles partent ensemble pour le restaurant.Avril. Le grand jour est arrivé pour Andrée. Qu'importe si le régime n'a pas fonctionné, elle a trouvé un autre ensemble à se mettre. Comme une enfant, en ouvrant son cadeau elle s'écrit : « Une tablette, c'est ce que je voulais ! » Et quand je lui demande ce que ça fait d'avoir 100 ans, elle me répond : « Rien du tout. Mon seul bonheur, c'est que la famille soit réunie.»Toujours pour lutter contre l'exclusion et le repli sur soi des personnes âgées et favoriser l'échange intergénérationnel, la résidence abrite une crèche dans ses bâtiments. 
Pour Pâques, une chasse aux oeufs est organisée. Madame Weber a accroché un oeuf sur sa porte pour que les enfants viennent chercher des chocolats dans son logement.Lors de la chasse aux oeufs de Pâques, les enfants de la crèche installée au sein de la résidence vont chercher des chocolats dans les logements des résidents volontaires.Toujours pour lutter contre l'exclusion et le repli sur soi des personnes âgées et favoriser l'échange intergénérationnel, la résidence abrite une crèche dans ses bâtiments. Les interactions avec les résidents sont nombreuses.Les résidents peuvent manger avec les enfants de la crèche. Juin, gare Montparnasse. Pour changer d'air, un groupe de quinze résidents part en vacances, encadré par le personnel de la résidence. Six d'entre eux sont en fauteuil roulant.En route pour le Croizic, Maria, directrice de l'animation, accompagne plus particulièrement madame Bleton. Un peu désorientée, elle fait confiance à Maria. Ces échappées permettent de découvrir autrement les résidents.Arrivée en gare du Croizic. Le lieu de vacances final, Pen-Bron, n'est plus très loin.Devant la plage de Pen-Bron, Catherine, aide-soignante, se fait photographier avec l'une des résidentes. Elle envoie régulièrement des nouvelles à son fils.Un partie du groupe part se promener sur la plage. Au selfie du téléphone, les résidents préfèrent mon appareil qu'ils identifient mieux. Balade à Pen-Bron.Madame Bleton respire l'air de la mer. Rompre avec le quotidien de la maison de retraite est souvent bénéfique pour les résidents.Le soir, deux accompagnatrices se détendent dans leur chambre avant de trier les médicaments du lendemain.Catherine est très proche de madame Malfilatre qu'elle couche tous les soirs pendant ces vacances. Le personnel ne porte jamais de blouse. Un choix du directeur pour ne pas imposer de hiérarchie ni médicaliser à outrance l'univers des personnes âgées.Catherine emmène madame Malfilatre voir le coucher du soleil.Bientôt la fin des vacances à Pen-Bron. Il va falloir rentrer et retrouver la résidence. Catherine et trois résidentes prennent un dernier selfie.

Un an de retraite

EHPAD, bien vieillir, résidence, Saint-Maur-des-Fossés, retraite, vieillesse, personnes âgées, maison de retraite

Voir les images